top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurChristophe Natarianni

L'endométriose


Qu'est ce que c'est ?

C'est une maladie gynécologique dite chronique touchant uniquement les femmes. Elle est pour le moment incurable. Il y a un tissu sur les parois de l'utérus que l'on appelle « endomètre ». Durant le cycle féminin, l'endomètre s'épaissit sous l'effet des hormones dans l'optique d'accueillir une potentielle grossesse. Si il n'y a pas de fécondation, il se désagrège et la femme saigne (règles). Des cellules vont remonter, aller vers les trompes et se disperser dans l'abdomen. Chez la majorité des femmes le système immunitaire fait le nécessaire pour détruire ces cellules qui n'ont rien à faire là. Cependant chez les femmes souffrant d'endométriose le tissu qui se développe hors de l'utérus n'est pas détruit, il va alors se greffer sur des organes et provoquer : lésions, adhérences, kystes ovariens.....


A quel âge les femmes sont concernées ?

L'endométriose concerne les femmes en âge de procréer, généralement entre 25 et 50 ans. Elle peut se manifester dès l'adolescence même si le diagnostic est plus facilement posé entre 30 et 40 ans. En revanche, après la ménopause, la maladie régresse souvent...


Quels sont les symptômes ?

Le principal symptôme est la douleur qui peut devenir totalement invalidante même durant plusieurs jours (douleurs de règles, douleurs pendant les rapports sexuels, douleurs pelviennes fréquentes... difficultés à uriner, défécation douloureuse... fatigue, irritabilité...).La principale complication est l'infertilité...


Quelles en sont les causes ?

Actuellement, personne ne peut expliquer pourquoi certaines femmes sont atteintes d’endométriose. La cause est inconnue, mais plusieurs théories existent. Ce que l'on sait c'est que l'endométriose ne s'attrape pas. C'est une maladie hormono-dépendante (c'est-à-dire que sa croissance est stimulée par une hormone) qui dépend du système ovarien.


L'endométriose, aujourd'hui ?

Encore taboue il y a quelques années, l'endométriose a fait son apparition notamment dans la presse et les médias grâce à de nombreux témoignages d'anonymes ou de personnalités connues du grand public. L'endométriose reste encore aujourd'hui : méconnue, sous-estimée, mal prise en charge. En effet, une femme qui souffre de douleurs de règle même intenses, reste selon les idées reçues « une normalité » . De ce fait le diagnostic met du temps à être posé, ce qui laisse le temps à la maladie de « progresser » avec des dégâts souvent irréversibles...


L'endométriose en quelques chiffres

- Découverte en 1860.

- Environ 5 millions de femmes concernées en France.

- Environ 180 millions de femmes concernées dans le monde.

- 30 à 40% des femmes atteintes sont stériles.

- 7 ans c'est la durée moyenne pour qu'un diagnostic soit posé.



33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page